Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
WebSport

WebSport

L'actualité sportive en continu

Griezmann terrasse le Barça

L’Atlético a fait tomber le Barça, mercredi soir à Vincente Calderon, 2/0. Après une courte défaite lors du match aller (1/2), les Colchoneros mettent fin au parcours des Catalans grâce à un doublé de son attaquant Français. Ils retrouvent ainsi le dernier carré de la Ligue des Champions.

Le Barça pourra toujours regretter la décision de Mr Rizzoli après une main de Gabi dans la surface de réparation. Suite aux nombreuses contestations Catalanes, l’Italien refusait d’accorder un penalty aux Barcelonais… Ce qui aurait pu leur permettre d’arracher une prolongation après quatre vingt dix minutes de souffrance. Mais l’arbitre n’aura pas été le seul responsable du naufrage Blaugrana. Lors du match aller, les hommes de Luis Enrique étaient parvenu à dicter le jeu comme ils en ont l’habitude. Hier, ils sont restés sans solutions devant une équation concocté par Diego Simeone. Un système de jeu basé sur un pressing permanent pour pouvoir exploiter les espaces laissés par l’adversaire. La marque de fabrique des Colchoneros qui, comme en 2014, mettent fin aux rêves européens du Barça.

Dans un stade de Vincente Calderon plein à craquer, les Madrilènes n’ont pas perdu de temps pour rentrer dans le match. Animés par une envie sans dimensions, les Colchoneros se procuraient rapidement les trois premières occasions. Mais Gabi manquait le cadre alors que Ter Stegen captait les tentatives de Griezmann et Carrasco. Et les hommes de Simeone allaient être récompensés de leur efforts… Sur un délicieux centre de Saul, Griezmann se détendait pour placer un coup de tête rageur qui laissait Ter Stegen impuissant. Un but capital marqué par le Maconnais qui rendait hommage à sa fille, née la semaine dernière, lors de sa célébration. En face, le Barça ne parvenait pas à s’approcher des buts de Yann Oblak. Etouffés par un bloc Madrilène très bien organisé, les Blaugranas se mirent à tenter des frappes de loin pour essayer de porter le danger. A quelques mètre de la surface, Neymar enroulait une frappe qui était stoppée avec aisance par le gardien Slovène. Les Colchoneros semblaient avoir le match en main face à un Barça qui, cette fois ci, ne pouvait pas s’appuyer sur ses attaquants de grande classe. A la moindre touche de balle, les membres de la MSN étaient encerclés par des défenseurs Madrilènes bien décidés à stopper la série de sept victoires consécutives des Blaugranas face à l’Atlético. L’arrière garde des locaux était devenu un mur infranchissable. Et les hommes de Luis Enrique ne passèrent pas loin de la catastrophe… Après un corner de Koke, la tête de Saul atterrissait sur le barre du portier Barcelonais. Une opportunité qui aurait pu sceller le scénario de cette rencontre. Et quelques minutes plus tard, Griezmann ne passait pas loin de doubler la mise mais Ter Stegen captait sa frappe. A une demi heure du coup de sifflet final, les hommes de Luis Enrique devaient tenter le tout pour le tout. Et c’est Luis Suarez qui obtenait la balle de l’égalisation, suite à un service d’Iniesta… Mais sa frappe était sur le gardien Colchoneros. L’Uruguayen ne le savait pas encore mais il venait de manquer la dernière occasion de propulser les siens en demies finales de la Ligue des Champions. Malgré la pression intense que le Barça mettait près de la surface adverse, le verrou Madrilène tenait. Et ce grâce à un Godin héroïque, notamment. Pour les champions d’Espagne, le dernier contre Madrilène allait se révéler fatal… Après une récupération de balle, Filipe Luis remontait le ballon dans le camp Blaugrana en effectuant, au passage, un petit pont sur Mascherano. Alors que le latéral s’apprêtait à servir Griezmann, le ballon était contré par la main d’Andrés Iniesta. Penalty indiscutable. Le Français se faisait une joie de la transforme d’une frappe limpide. Le but de la délivrance. Malgré sa volonté, le Barça ne reviendra pas…

Peu inspirés et abandonnés par Lionel Messi, les Barcelonais n’auront jamais trouvé la solution. Et l’ensemble du collectif est responsable de cette défaite. Le milieu de terrain n’a pas été aussi percutant qu’à l’habitude et les trois attaquants n’auront pas brillé face à une défense imprenable. La MSN souffrira certainement de la comparaison avec Antoine Griezmann. Réaliste, le Français a inscrit un doublé qui propulse les siens dans le dernier carré de la C1. Et l’Atlético ne compte pas s’arrêter la…

Griezmann terrasse le Barça

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article